Semaine nationale Agis pour tes droits – Vandoeuvre les Nancy

unnamed-2

Un aperçu de ce que l’on y découvre

L’exposition nationale rassemble quelques 450 productions, supports d’expression des enfants, adolescents et jeunes participants : 320 affiches, 60 vidéos et chansons, et 70 autres productions (photos, livres, jeux, sculptures, objets…..)

Les productions témoignent que les enfants sont sensibles au caractère universel des droits de l’enfant. Ils se soucient de ceux qui sont privés de certains droits fondamentaux, comme la santé, l’éducation, l’égalité, le respect des différences ou encore le droit de grandir dans de bonnes conditions. Ils ont complètement conscience que la protection qui leur est due, constitue un devoir pour les adultes.

«  le plus important, c’est que dans le monde entier et aussi en France, tous les enfants doivent pouvoir grandir et s’épanouir : être en bonne santé et bénéficier de soins, avoir accès à l’eau et à la nourriture, exercer sa liberté d’expression dans le respect des uns et des autres, et vivre en paix » ( le CSC Léo Lagrange de Quetigny, en Côte d’Or)

Les enfants ont une attente : « Pour les enfants du monde, on veut un monde sain »

« Pour tous les enfants de n’importe quel continent, nous sommes bel et bien vivants, avec des droits différents, nous chantons avec le cœur, pour souligner des horreurs, pour un monde meilleur à la quête de notre bonheur » (espace éducatif Berthelot Sévigne à Hellemmes dans le Nord)

« Si tous les enfants du monde apprenaient à lire, ils pourraient avoir un avenir

Si tous les enfants du monde avaient une famille, ils pourraient vivre en harmonie

Si tous les enfants du monde qui en ont besoin, pouvaient aller à l’hôpital, on pourrait soigner les blessures qui font mal

Si tous les enfants du monde pouvaient se nourrir, ils arriveraient à bien grandir

Si tous les enfants du monde ne subissaient plus la guerre, ils pourraient vivre en paix sur Terre »

(texte d’une classe de CE1/CE2, d’une école primaire de Brest)

Parmi les sujets de préoccupations des enfants, on trouve particulièrement :

  • Le besoin d’être protégé de la violence dans toutes ses formes : les enfants manifestent leur inquiétude face à tous ceux qui ici ou ailleurs, sont victimes de maltraitances, vivent en situation de précarité, subissent la guerre ou les migrations, ou encore sont exploités par le travail. Ils disent également que « l’important est de se sentir concerné par toutes ces horreurs, il ne faut jamais oublier que cela existe partout, que cela peut arriver à n’importe qui, même si l’on vit confortablement » (espace éducatif Berthelot Sévigne à Hellemmes dans le Nord)

« L’enfant est sensé pouvoir profiter de son enfance et de son innocence. Il ne devrait pas être confronté à des choses terribles. Il doit pouvoir rêver et croire qu’un monde paisible est possible » ( un groupe de stagiaires BAFA)

  • Une revendication forte se révèle pour le droit au bonheur . les enfants revendiquent à plusieurs reprises une société paisible qui permettent aux enfants d’être heureux ; le rêve et le jeu sont assez souvent évoqués comme nécessaires et indispensables pour grandir.

« Peu importe les différences ethniques, sociales ou même celles liées à la maladie ou au handicap, tous les enfants du monde ont le droit d’être heureux » (centre social le Forum@ à Marac sur Isle en Dordogne)

  • Le constat que l’accès aux droits n’est pas le même pour tous. Ils expriment leur appréhension face aux inégalités et aux discriminations.

«  Aujourd’hui encore, dans le monde, trop d’enfants souffrent car leurs droits ne sont pas respectés » (école primaire Kérichen à Brest)

« Pourquoi les enfants ne sont-ils pas tous égaux en droit selon l’endroit où ils vivent ? » (un groupe d’enfants de la Tour du Scay dans le Doubs)

«  une même convention avec les mêmes droits et pourtant, trop ne sont pas encore appliqués selon l’endroit où l’on nait » ( Lycée Brochier à Marseille)

« il est nécessaire d’apprendre à vivre ensemble et d’être solidaire » ( école élémentaire de Subligny dans le Cher)

  • La liberté est également un sujet abordé :

«  être libre, c’est bien mais respecter la liberté des autres, c’est encore mieux » ( les enfants d’une école élémentaire de Auch(32)

« La liberté des enfants passe par le jeu, la créativité et l’imagination….» (Yolan, 21 ans, de l’Isère)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *